01 septembre 2017 ~ 0 Commentaire

Te connaitre

Pour te connaitre j’ai pas eu l’droit à une rencontre romantique, pas d’souper aux chandelles, rien de conventionnel. Non toi t’es la depuis que je suis une enfant. Au début on s’en rendait pas compte pis on pensais que stai moi le problème. Finalement plus je vieillissait plus on a commencé à te voir. Vite faite, à sec, avec trois, quatres professionnels, aucun préliminaire dans ma tête à grand coup de scalpel, c’est comme ça qu’on t’a  découvert. Toi t’es emprisonner dans ma tête, moi ils m’ont emprisonner à l’hôpital. Toi tes juste un faible pourcentage présent dans la société, qui vit à l’intérieur de moi pi lmonde comprenne pas ce que c’est de vivre avec toi, c’est pas sensé faire mal si on l’voit pas mais pourtant c’est encore pire. Personne ne comprend, les gens croient que j’ai du contrôle et que c’est de ma faute tout ce qui arrive, tout ce que je fais, mais c’est toi le grand magicien qui s’cachent derrière mon visage, qui s’cachent dans ma tête. J’veux me dire que tout ça c’est qu’une image, non mais d’où tu sors ?  J’préfère me mettre la tête dans l’sable et me dire que t’existe pas. On ma dit qu’avec 250 milligrammes de si, 800 milligrammes de ça, j’arriverai à te faire taire toi la voix. Toi qui m’dit que j’pas malade, que c’est normal, que les médecins c’est toutes des caves, que c’est ma tête j’suis contrôlable, qui est pas question que je les avales toutes leurs pilules. J’pas une folle ni une malade mentale, que si jsuis pas arrêtable c’est pas grave mais dit moi c’est quoi l’problème pourquoi tout l’monde m’regarde. J’ai chaud, j’ai frette, j’ai la gorge sèche, à quoi tu pense tu parle de moi, je sais j’le sens, pourquoi tu ment, c’est ma tête qui tourne ou mes jambes qui tremble, arrêtez vous exagéré avec vos ambulances. Ok j’me rend à l’évidence, tu me fait mal en dedans, merde quand t’appele tes chum pis qu’on se ramasse une coupe dans ma tête au point que j’en perde la carte parce que tout ça c’est trop. Quand tes seul en dedans de moi c’est encore pire, tu m’fais mal, tu mfais perdre la tête, tu mfais perdre tout ce que j’ai pis le pire c’est qu’a force de vivre avec toi j’ai fini par apprendre à te connaitre et j’ai fini par t’aimer. J’ai souvent utilisé ta force pour me sortir des situations de merde que la vie me donnais, même si c’étais mal au moins tu mgardais en vie, pis jvais t’avouer, tu rempli un vide en dedans de moi pis quand ils essaient de te t’emprisonner avec leur putin de pilules jme sent presque mal et tu me manipule au point ou j’ai envie de te libérer. Sais tu ce que tu me fais vivre? Tu me donne de l’intensité, ça me rend unique, j’ai un QI au dessus de la moyenne qui dise pis ça c’est parce que tu fais parti de moi mais tu sais quoi? C’est le côté positif ça. Pis pour avoir tout ça jpaye le prix fort ailleurs. Tu me déchire en deux, tu as pris ma personnalité et tu la séparer. Tu sais c’est pas vivable quand jpete les plombs au point d’oublier squi c’est passer, tu mfais faire des choses qui sont contre mon gré, tu pourrais m’aider a créé mais tu m’aide bien plus souvent à détruire, dans le meilleur des cas, jsuis en manie, ou en depression, mais j’dis bien que c’est dans le meilleur des cas et juste ça c’est insupportable. Jfais du mal au gens que j’aime et jme fais du mal à moi-même. Tes la en dedans de moi, oui toi mon démon, tu peux toucher n’importe qui n’importe quand, tu touches surtout ceux qui ont été fort trop longtemps ceux qui ont déjà une vie pas endurable tu les prends, tu deviens une parti de nous ceux qui ont mal, tu dors en nous et un jour tu te réveille, c’est pas impossible que tu te pointe dans la vie d’une personne dite normal c’est juste que tu te réveille plus souvent chez les gens qui vivent de grand malheurs, oui toi, tu sais les médecins eux ils t’appelle maladie mentale. Avec toi quand j’prend pas ma dose, j’dis bonjour à la psychose, au délire et plus encore, fak j’dis ok aux médecins, j’ dit go allez-y donnez moi s’en deux pis trois pis quatre pis j’vais les prendres, parce que j’en peux plus de vivre avec, mais tu m’as mise en garde jsuis une femme avertis, jvais les prendres jusqu’à ce que j’sois un robot, que toi mon démon tu dorme et que tu ne soit plus assez fort pour me faire monter haut, j’vais les prendres jusqu’à ce que je devienne une enveloppe qui pu la dépendance et qu’au moindre bobo j’me garoche sur l’pot pour en prendre. Tu sais quoi ? Jte connais tellement, peux-importe les doses que jvais prendre, tu seras toujours là endormi, à attendre la moindre petite erreur, pour pouvoir revenir. Mais au fond de moi nous deux on l’sais bien, à force de vivre avec toi, en dedans dmoi, jsuis devenue sque je redoutais le plus, à la longue, toi pis moi on ne fait qu’un.

 

J’ai écrit ce texte pour tout ceux qui souffrent. Je ne me cacherait pas derrière un voile. Je suis une personne souffrante de maladie mentale, tout comme tant d’autre personne. Nous souffront, pis c’est pas parce que vous n’etes pas capable de voir la blessure qu’il n’y en a pas. Je veux que les gens arrête de nous voir nous les ‘’fous’’ comme des personnes dangereuses. Arrêtez vos jugements facile. J’ai écrit ce texte parce que je trouve que les maladies mentales, et les troubles comme l’anxieté, la depression etc.. je trouve que c’est banalisé, les gens sont jugés, persécuté par la non-compréhension du monde.  Pis tsé au fond, jpourrais vous dires que les personnes les plus intelligentes, créatives et magnifiques que j’ai connue sont souvent des personnes qui souffrent de maladies ou de troubles mentaux. La différence est belle, on est pas tous bon pour les poubelles non, même jcrois que les gens méritent d’être vue et apprécier pour toutes leur grandeur et vivacité d’esprit.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez-vous poster un commentaire.

Naturolab Mon coach Bien-être. |
Club Parfum Martinique |
Urgences Hopital Béziers - ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Cabinet de chiropraxie Jean...
| BoosterSaFertilité